Gigondas, le 20 octobre 2008

Les flonflons de Pékin et leurs lots de médailles,
Ne font point oublier le règne des futailles,
Quand Jean-Pierre Cartier vigneron plein d’atouts,
Vénère à Gigondas subtilités et goûts.

Au cours des jours divins où les meilleurs athlètes,
Disputèrent en choeur records plus pirouettes,
Cet homme de terroir atavique et serein,
Sifflote, prévoyant, un air contemporain ;

En contemplant ravi ses ceps ébouriffés
Figés au garde à vous, costumes attifés,
Il songe gravement que l’Empire Céleste,
Dans son embrasement dignes fureurs d’Oreste,
Ne peut concurrencer l’aura de création,
Dont il trace avec foi l’immense tradition.

Associer un vin à un jeune fromage ?
Choisissez donc ami en guise d’équipage,
Un Sablet blanc fruité, élu frais et croquant,
Pour découvrir friand son appel attachant.

Quant au rôti de porc ou une viande dense,
N’hésitez surtout pas, soyez sans indulgence,
Adoptez donc un rouge à l’accent très rustique,
Pouponné à Sablet au soleil fantastique.

Voulez-vous déguster un vin dont la fraîcheur
Viendra vous rappeler parfums et puis douceur ?
Eveillez le bon sens : mille saveurs de pêche,
La cuvée « Favoris » aux mordantes flammèches…
Légèrement vêtue, ses appas naturels
Sauront se faire aimer tant ils sont éternels !

Né dans le village de Beaumes de Venise,
Il attire à lui seul toute la convoitise,
Quand, flambant apparat implanté dans la soie,
Avec son rouge habit il emprunte la voie
D’un rêveur jovial qui savoure en finesse,
Une côte grillée, pièce hautement maîtresse.

Une Cuvée de « V », un cépage abricot
Ponctué de vanille, jaillissant du goulot,
Livrera du régal à vos doctes papilles,
Qui pêcheront alors aux cris de peccadilles.

« Classique » Gigondas mêlé de fruits bien mûrs
Et de tabac caché parmi des clairs obscurs,
Plaira à vos amis car dans ce vin de garde,
Se nichera c’est sûr un mets qu’on entrelarde.

Ne doutons pas du tout de l’or pur pékinois
S’accrochant désormais au sommet du pavois,
Pour saluer celle dont la voile latine
S’active dans le vent ; captivante gamine
Aux charmes ingénus, au prestige attrayant,
Sa loyauté se joint à son calme prudent ;
D’origine noble, la « Cuvée Florence »
Embrasera les coeurs grâce à son élégance,
Car vous ne craindrez pas face au canard rôti,
De commettre un impair digne d’un apprenti.

Après ce long discours, espèce d’épigramme,
Je vous salue Monsieur, je vous salue Madame,
Je reste attentionné au choix de tous mes crus,
Et je vous remercie de m’avoir si bien lu.

Mireille et Jean-Pierre Cartier

Ce site utilise des cookies pour vous fournir une expérience utilisateur de qualité et mesurer son audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’usage de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.