Gigondas, le 20 octobre 2016

A l’origine, il y a le terroir. Cette terre mais aussi ce climat qui offrent au vin un caractère si particulier. Ils s’expriment dans le vin comme un paysage sur une photo : la beauté, les couleurs, les senteurs transparaissent et sont autant de créateurs d’émotions.

Puis il y a le vigneron. Il aide le terroir à s’exprimer tout en sculptant, façonnant une expression qu’il souhaite sienne. Son vin vous propose une vision de sa passion, dans laquelle il permet à son terroir de donner le meilleur de lui-même.

Mais au domaine Les Goubert, nous n’aimons pas ce singulier et nous préférons décliner notre passion au pluriel.

Il n’y a pas un terroir mais des terroirs,
Il n’y a pas un vigneron mais une famille de vignerons,
Il n’y a pas un vin, mais des vins.

C’est toute la richesse d’une passion comme la nôtre, qui anime les Cartier depuis tant de générations.

Et pourquoi ne pas venir découvrir nos terroirs et tout ce qui les rend si uniques ?

Pourquoi ne pas venir nous rencontrer et comprendre comment notre famille, d’hier, d’aujourd’hui et de demain possède cette volonté farouche de perpétuer le domaine ?

Pourquoi ne pas venir déguster nos vins, leurs différences mais aussi toute leur subtile similitude ?

Aujourd’hui, nous avons souhaité vous envoyer cette simple invitation. L’accepter serait le plus beau cadeau que vous puissiez nous faire.

Merci encore de nous êtres fidèles,
Depuis peu ou depuis fort longtemps

Jean-Pierre Cartier

Ce site utilise des cookies pour vous fournir une expérience utilisateur de qualité et mesurer son audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’usage de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.