Gigondas, le 21 octobre 1997

Cher Client,

1977-1997… vingt ans déjà… vingt années au cours desquelles j’ai noué avec vous des liens que je me garderai de qualifier de commerciaux car ils sont allées bien au-delà pour atteindre la secrète amitié, celle que le cœur dispense avec générosité et que l’esprit cultive avec bienveillance.

En effet, en 1977 je faisais allusion à la visite que vous aviez organisée à mon caveau naissant et où j’avais noté l’appréciation flatteuse exprimée à l’égard de mon Gigondas après l’avoir dégusté. Et cette visite s’est perpétuée tant et si bien qu’aujourd’hui ce n’est pas au client prometteur que je m’adresse mais tout simplement à l’ami. Car depuis vingt ans je n’ai pas cessé d’œuvrer pour parfaire toute ma production et j’ai rageusement cherché, ainsi que l’écrivait Victor Hugo, à suivre son inoubliable précepte :

«Etre utile, ce n’est qu’être utile;
Etre beau, ce n’est qu’être beau;
Etre utile et beau, c’est être sublime».

J’ai essayé de ne pas vous décevoir et puisque votre confiance ne m’a jamais fait défaut, j’ose prétendre que mes vins sont parvenus au faîte de cette « sublimité » évoquée par le grand-père des poètes. J’ai voulu qu’ils soient utiles ne serait-ce que pour agrémenter une soirée entre joyeux convives; j’ai mis un point d’honneur à les embellir afin qu’ils vieillissent patiemment blottis dans leurs bouteilles, en robes de feu.. . ou en costumes de lumière…

Vous poursuivrez la découverte de la Cuvée Florence toujours aussi fringante se mariant aux parfums les plus étranges et les plus surprenants, d’embaumer votre palais avec un Gigondas talentueux et fier de l’être, et enfin de dégager les arômes autant subtils que raffinés de mes appellations «Villages», Sablet et Beaumes-de-Venise. Je ne manquerai pas de souligner l’émotion éprouvée face aux imprévisibles finesses offertes par mon Viognier.

Anobli auprès du légendaire fleuron creusé au cœur des bouteilles que je soumets à votre goût délicat, je vous prie de croire, Cher Client, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Jean-Pierre CARTIER

Ce site utilise des cookies pour vous fournir une expérience utilisateur de qualité et mesurer son audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’usage de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.