Gigondas, le 21 octobre 2005

Lorsque Miguel de Cervantès en 1605… voici donc quatre cents ans… imagina les deux symboles de la folie et de la sagesse, Don Quichotte le chevalier errant et Sancho Pança son écuyer paysan, il ne songeait pas que ce chef d’ouvre universel aurait une renommée mythique. Alors qu’il perd l’esprit, qu’il fourbit ses armes rouillées, qu’il baptise du nom de Rossinante sa jument efflanquée, son héros s’éprend de l’incomparable beauté de celle qu’il affuble du nom de Dulcinée du Toboso.

Mais que lui manque-t-il à cet assaillant de moulins à vent pour découvrir l’expérience d’une vie ?

D’apprendre, en dépit de son attitude drôlement burlesque qu’après son combat contre des outres de vin, la Bible lui signifie « qu’on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres; on met au contraire le vin nouveau dans des outres neuves, et l’un et l’autre se conservent ».

Raisonnement suivi par le Don Quichotte des Goubert … Jean-Pierre Cartier :

Pour faire un grand vin il faut :

Un fou pour cultiver la vigne »

Un sage pour la réglementer

Un artiste lucide pour faire le vin

Un amoureux pour le boire

Et un poète pour en chanter la gloire.

Désormais plongée dans le vertigineux tourbillon vu par Salvador Dali, la Cuvée Florence véritable appel du large gardé dans un coin du coeur fascine les abîmes insondables de la créativité méritante des « outres neuves » puis se transforme en hidalgo recomposé par Goya.

Frémissantes et passionnées les Appellations « Villages » Sablet et Beaumes de Venise le deviennent puisqu’elles flirtent rêveusement avec la fiévreuse silhouette de Dulcinée réfugiée dans l’ombre des moulins de Consuegra.

Véritable conte populaire auquel s’ajoutent aphorismes, adages, dictons ou proverbes le Viognier se transforme en Sancho Pança.

La longue marche du Don Quichotte de Gigondas s’achève; mais inondée du « jus divin de la treille, qu’on la remplisse elle fait merveille ».

Fidèles, attentifs et dévoués pour vous accompagner dans vos titanesques festivités nous levons le verre de l’amitié en vous priant de croire, Madame, Monsieur, Chers Clients, à l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Mireille et Jean-Pierre CARTIER

Ce site utilise des cookies pour vous fournir une expérience utilisateur de qualité et mesurer son audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’usage de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.